Physical Address

304 North Cardinal St.
Dorchester Center, MA 02124

chat Singapour.

Durée de vie moyenne
13 à 17 ans

Tempérament
Vif et intelligent, affectueux et amical

Poids
Mâles 2.7kg à 3.2kg, Femelles 1.8kg à 2.3kg

Disponibilité
Raisonnable

Informations et conseils sur la race du chat Singapura. Les chats Singapura ont de nombreuses personnalités dans une seule petite structure !

Race de chat Singapour

L’une des plus petites races de chats, les Singapouriens ont une grande personnalité pour un si petit chat – une minute vous les verrez courir le long des rideaux et enquêter sur le contenu de chaque armoire, puis la minute suivante ils se blottiront sur vos genoux pour des câlins. Une chose que beaucoup d’éleveurs disent est que les Singapouriens deviendront une grande partie de votre vie et de votre famille – que vous le vouliez ou non !

Jean Bates, présidente du Singapura Cat Club, déclare : « Je les appelle toujours des chats interactifs qui veulent être impliqués dans tout ce que vous faites. Chaque fois que vous ouvrez une porte, ils la franchissent – dans l’armoire, le placard d’aération et les placards de la cuisine ! Ils ont besoin de beaucoup d’amour et d’attention et ils restent comme des chatons même lorsqu’ils vieillissent. »

Les Singapouriens sont espiègles et curieux, alors vous devrez peut-être avoir des yeux derrière la tête pour vous assurer qu’ils ne s’enferment pas accidentellement dans les armoires ! Jane Brooks du Progressive Singapura Cat Club déclare : « Vous n’êtes pas tant le propriétaire d’un Singapura que le membre de sa famille. Il sera un ami attentif et affectueux qui voudra participer à tout ce que vous faites et qui aura beaucoup d’amour à donner. Une fois qu’un Singapura vous appartient, vous ne voudrez plus vous en passer. Ils ont un charme et une personnalité qui leur sont propres.

« Ils aiment être hors du sol et on les trouve souvent sur le dessus des meubles, sur des étagères ou assis sur les épaules de leur propriétaire – n’importe où pour avoir une meilleure vue du monde ! Ils apprécient également la chaleur et, s’ils ne sont pas avec leurs propriétaires, on peut les trouver dans les endroits les plus chauds. »

Singapour race de chat look

Les Singapouriens sont une race de petite taille mais ont un corps de taille moyenne avec de beaux grands yeux noisette, verts ou jaunes. Leurs grands yeux sont complétés par leurs grandes et larges oreilles. Ils ont un pelage court, fin et soyeux de couleur ivoire doré tiqueté de brun sépia – chaque poil a deux bandes de tiquetage qui lui donnent un joli ton chatoyant. Le nez et les yeux ont un contour foncé et leur visage présente des lignes de guépard qui s’étendent du coin interne de l’œil au nez.

Singapour race de chat santé

Le toilettage de ces chats à poils courts est facile, car un brossage rapide tous les quelques jours est plus que suffisant pour qu’ils soient à leur avantage. Certains propriétaires leur donnent un coup de chiffon en soie s’ils vont à une exposition. Jane ajoute : « Les chats d’intérieur peuvent avoir besoin qu’on leur coupe les griffes, car elles deviennent rapidement pointues, et un solide grattoir est donc indispensable. »

Récemment, on a découvert que la race était porteuse de la déficience en pyruvate kinase (PKDef), une maladie génétique qui peut provoquer une anémie. La maladie se présente sous deux formes : un porteur qui ne présente aucun symptôme, ou un chat atteint qui peut devenir anémique s’il souffre d’une autre maladie sous-jacente. Jean ajoute : « Nous n’encourageons pas la reproduction des chats atteints, car ils doivent être stérilisés et retirés du patrimoine génétique. « Les chats utilisés pour la reproduction doivent être testés pour s’assurer qu’ils sont indemnes. »

Le Singapura est un chat facile à entretenir. Son pelage court nécessite peu de toilettage, bien qu’il apprécie la sensation d’être légèrement brossé.

Il y a peu de différence de taille entre les mâles et les femelles ; les mâles pèsent environ 2,7 à 3,6 kg.

(6 – 8lbs), et les femelles 2.3 -2.7kg (5 – 6lbs). L’espérance de vie moyenne est de 11 à 15 ans.

Une des préoccupations des éleveurs de Singapura est le manque de diversité génétique dû au petit nombre de chats de fondation. Une étude ADN entreprise en 2007 a révélé que le Singapura avait la plus faible diversité génétique des 22 races étudiées. En avril 2013, le comité consultatif de la race Singapura a approuvé un programme d’outcrossing pour remédier à ce problème. Tous les chats utilisés doivent répondre à des critères de santé et d’apparence.

Les femelles peuvent être sujettes à l’inertie utérine, c’est-à-dire que leurs muscles ne se contractent pas correctement lors de la mise bas, ce qui rend nécessaire une césarienne pour permettre la naissance des chatons. Cependant, elles sont réputées être d’excellentes mères.

La présence d’une déficience en pyruvate kinase (PK Def) a été constatée chez les Singapouriens. Cette déficience provoque une forme d’anémie et se traduit par une léthargie, une faiblesse et une perte de poids. Heureusement, il existe un test ADN pour cette condition et l’utilisation de ce test peut l’éliminer d’un programme d’élevage. Si vous achetez un chaton, vérifiez toujours que ce test ADN a été effectué pour les parents et discutez-en avec l’éleveur. Ce ne sont pas des chats prolifiques, ayant des portées assez petites de deux ou trois chatons, et c’est l’une des races à pedigree les plus rares.

Informations et conseils sur la race du chat Singapura.

Chatons de Singapour

Attendez-vous à payer un minimum de 450 £ pour un chaton, qui doit être enregistré, entièrement vacciné et accompagné d’un pedigree de cinq générations. Jean dit : « Un éleveur responsable vous fournira également une fiche de régime et de la nourriture, et j’envoie toujours une couverture réconfortante et quelques jouets. Un bon éleveur posera beaucoup de questions, non pas parce qu’il est curieux, mais parce qu’il cherche le meilleur foyer possible pour ses chatons, que ce soit comme animaux de compagnie, d’exposition ou de reproduction. »

Histoire de la race du chat Singapour

Les Singapouriens sont originaires de l’île de Singapour, en Asie du Sud-Est, et tirent leur nom du nom malais local de l’île, qui signifie « ville du lion ». Le premier chat Singapura a été importé en Amérique par Hal et Tommy Meadow au milieu des années 1970, puis en 1980 un autre chat, Chiko, a été importé de la SPCA (équivalent singapourien de la RSPCA) en Amérique.

Les Singapouriens ont été importés pour la première fois au Royaume-Uni depuis les Etats-Unis en 1988 par Carole Thompson, qui a amené une femelle enceinte appelée Imagos Faye Raye of Usaf. Elle a ensuite donné naissance à trois chatons, Muffy, Mimi et Kuan. Kuan est ensuite parti au Canada et est devenu un quadruple grand champion de l’American Cat Fanciers Association. Le look de la race n’a pas changé depuis ces premiers jours.

Les origines du Singapura ont fait l’objet de controverses. Il a été suggéré que la race est un hybride de chats birmans et abyssins. Cependant, officiellement, la race a été introduite pour la première fois par un couple d’Américains, Hal et Tommy Meadow, qui les ont amenés aux États-Unis depuis Singapour, une île située à l’extrémité de la péninsule malaise en Asie du Sud-Est, une région reconnue comme le pool génétique original des chats tiquetés. Le nom de la race est le terme malaisien pour Singapour, et il est connu dans son pays d’origine sous le nom de « Kucinta – le chat de l’amour », et le gouvernement de Singapour reconnaît officiellement la race comme un « monument national vivant ».

Après avoir travaillé pendant quelques années à Singapour, les Meadows sont retournés aux Etats-Unis en 1975 avec cinq chats tiquetés bruns et un Birman brun castré. En 1980, une autre chatte, Chiko, a été importée aux Etats-Unis depuis Singapour, après avoir été trouvée par la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux de Singapour par l’éleveuse Barbara Gilbertson. En plus de contribuer au programme d’élevage, Chiko a confirmé que des chats correspondant à la description du Singapura existaient dans les rues de Singapour.

L’Association féline internationale (TICA) a accordé à la race le statut de championnat en 1981. La Cat Fanciers’ Association a accepté l’enregistrement de la race en 1982 et a accordé le statut de championnat en 1988. Le premier Singapura à venir au Royaume-Uni a été Faye Raye en juillet 1988.

Apparence

Le Singapura est un chat de taille moyenne de type étranger avec de grands yeux et de grandes oreilles. La tête est arrondie, large à l’extérieur de l’œil, et se rétrécissant à une rupture nette des moustaches, avec un museau moyennement court et large avec un nez émoussé.

Les oreilles sont grandes, largement ouvertes à la base et en coupe profonde. Les yeux du Singapura sont l’une de ses grandes beautés et l’une des premières choses que l’on remarque chez eux car ils dominent le visage ; ils sont grands, brillants, tenus bien ouverts, mais montrent une inclinaison lorsqu’ils sont fermés ou partiellement fermés. Un contour sombre des yeux est souhaitable. La couleur des yeux est uniquement noisette, verte ou jaune.

Le corps est de longueur et de taille moyennes, de constitution modérée, souple et musclé. Les pattes doivent être musclées au niveau du corps et s’effilent en de petits pieds ovales. La longueur de la queue est juste inférieure à celle de l’épaule lorsqu’elle est placée le long du corps et elle est mince avec un bout sombre émoussé.

Le pelage du Singapura est court, fin, soyeux et serré. La couleur du corps est un ivoire vieilli ou doré avec un effet chaud et doux, tiqueté de brun sépia. Chaque poil présente au moins deux bandes de ticking sépia séparées par des bandes claires – claires près de la peau et foncées à l’extrémité.

Le museau, la poitrine, le ventre et l’intérieur des pattes sont de couleur ivoire clair sans ticking. Il y a souvent des barrettes sur l’intérieur des pattes avant et les genoux arrière. L’arête du nez et l’arrière des oreilles d’un chat adulte peuvent présenter des tons saumon ou des tons chauds plus profonds, ainsi que l’arrière des pattes. Le cuir du nez est de couleur saumon moyen à foncé, et il doit y avoir des traces de pigments foncés sur le nez.

Les lignes « guépard » partant du coin interne de l’œil vers l’arrière du moustachu doivent être présentes. Les coussinets des pattes sont bruns et des éperons bruns sont présents sur la partie inférieure des pattes arrière.

Purrsonality

Pour ceux qui recherchent un chat super affectueux comme animal de compagnie, le Singapura fait admirablement l’affaire.

Ce sont des chats calmes, avec une voix douce. Ils aiment la compagnie humaine et sont de vrais chats de salon, bien qu’ils aiment aussi grimper et explorer, et se percheront volontiers sur votre épaule car ils aiment observer ce qui se passe autour d’eux.

Les Singapouriens sont vifs et actifs, et restent joueurs tout au long de leur vie, il est donc important d’enrichir leur environnement avec des cadres à grimper et des jouets pour les divertir et les faire travailler. Ils sont assez espiègles (dans le bon sens du terme), mais aussi curieux et aiment explorer leur environnement et participer à tout ce que vous faites. Préparez-vous donc à recevoir un petit coup de main félin dans vos tâches quotidiennes.

La race ne s’épanouit pas si elle est laissée seule pendant de longues périodes. Ils acceptent les autres chats, les chiens amicaux et les enfants respectueux, ce qui en fait des compagnons convenables pour la plupart des familles. Ils adorent la chaleur et aiment se blottir contre vous sous la couette. Ils sont si adorables qu’il est facile de gâter votre Singapura !

N’oubliez pas ! Tous les profils de race sont généraux et chaque chat est un individu.