Coryza du chat : symptômes, traitements et prévention

Le coryza du chat est une affection contagieuse fréquente chez les félins. Une formidable menace pour le bien-être et la santé des animaux, la rhinotrachéite virale féline peut même entraîner une mortalité significative si elle n’est pas gérée adéquatement ou si elle touche un chat fragile. Il est important de connaître les causes et symptômes du coryza, ainsi que les différents traitements possibles et la façon de le prévenir grâce à la vaccination.

Causes et symptômes du coryza du chat

Le coryza est causé par une variété de virus et de bactéries, dont l’herpèsvirus félin de type 1 (FeHV-1). Cet agent infectieux est très invasif, et ses effets peuvent être dévastateurs, notamment chez les chatons, les chats âgés ou ceux dont le système immunitaire est affaibli. De plus, il est capable de résister aux efforts du système immunitaire du chat et de se dissimuler dans ses cellules entre deux phases actives.

En ce qui concerne les symptômes, leur apparition et leur intensité dépendent des virus impliqués. Lorsque le FeHV-1 est présent, la morbidité associée est élevée. Les principales manifestations cliniques sont des affections respiratoires, une perte d’appétit, larmoiements et fatigues, ainsi qu’une forte fièvre. Dans certains cas, la bactérie Chlamydophila felis peut être à l’origine de complications avec la formation de pus au niveau des yeux et du nez.

Facteurs favorisants

Le coryza est hautement contagieux et peut se transmettre par contact direct (bouche, nez, yeux) ou indirect (contact avec des supports contaminés). Le virus peut vivre jusqu’à un mois sur des surfaces sèches à température ambiante, et encore plus longtemps si les degrés sont plus bas.

Les principales cibles sont les chats qui vivent en communauté (refuges, chatteries, élevages, pensions, etc.), les chats semi-sauvages et ceux âgés de 2 à 12 semaines, qui ne sont pas vaccinés et dont le système immunitaire est en cours de formation.

Traitements

Le traitement du coryza du chat doit être adapté en fonction des symptômes et des virus impliqués. Il peut comprendre des antibiotiques, des antiviraux, des médicaments pour soulager la toux et améliorer les voies respiratoires, des collyres oculaires ou encore des solutions pour rincer le nez. Dans certains cas, l’animal devra être hospitalisé en clinique vétérinaire.

Vaccination

La vaccination contre le coryza est essentielle pour prévenir la maladie et protéger les chats contre la contagion. Il existe plusieurs types de vaccins, seuls ou combinés, et leurs effets peuvent durer jusqu’à un an. La vaccination peut être pratiquée sur les chatons, mais aussi sur les chats adultes qui ne sont pas encore vaccinés ou dont le vaccin est périmé.

Les tags associés à cet article

  • Coryza du chat
  • Herpèsvirus félin de type 1 (FeHV-1)
  • Calicivirus félin
  • Réovirus
  • Bactérie Chlamydophila felis
  • Sifflements
  • Toux et éternuements
  • Larmoiements
  • Fièvre
  • Perte d’appétit
  • Fatigue
  • Pus dans les yeux et le nez
  • Contagion
  • Incubation
  • Traitement
  • Antibiotiques
  • Antiviraux
  • Collyres oculaires
  • Chats âgés
  • Chatons 2-12 semaines
  • Vaccin